Lunéville (23, 24 et 25 mai 1997)
3ème manche du championnat de France de Rallycross
2ème manche du challenge Citroën Saxo
2ème manche du championnat d'Europe de Rallycross
Partants : 102 - Classés : 92.
Spectateurs : 18000.
Faleyras - Saison 1997 - Bergerac-Faux 
Classement Européen                   
Avant la course...
 
Texte et photos : Jacques Privat
 
"Mister Rallycross" !
Plus que jamais, le Norvégien Martin Schanche, figure emblématique du championnat d'Europe de rallycross, mérite bien son surnom de "Mister Rallycross". Il a survolé la Division 1 européenne, dans laquelle Pailler piétine...



 

Chaque année, la manche française du championnat d'Europe de rallycross change de site. Après Lohéac en 93, Essay-Orne en 94, Faleyras en 95 et Mayenne en 96, le chapiteau 97 s'est planté sur le circuit de Lunéville, piste où l'Europe avait fait escale en 89. Et comme il est de tradition, en raison d'une réglementation en Division 2 Européenne et Tourisme Français différente, toutes les courses sont séparées. Seuls quelques Français ont gonflé le plateau européen, Pailler bien sûr, mais aussi L. Terroitin, Liger, Meslier et Ménier en D1 avec leurs voitures de Maxi-Tourisme (définition technique identique), plus F. Deborde, Tollemer et Houzelot, le montagnard, en D2, avec des Groupe N. Le public, devant ce double programme, a répondu en masse, d'autant plus que, malheureusement, deux épreuves prestigieuses de l'Est, le Trophée Andros à La Bresse et le rallye Alsace-Vosges, ont été annulés.
 

Les courses Européennes

 
Division 1

Tir groupé des Français (Pailler, Meslier et Ménier) juste derrière Schanche (Escort RS 2000 turbo 4x4) et Jernberg (Escort Cosworth), mais devant Messieurs Norstedt, Eklund et Hunsbedt aux essais chronométrés, les neuf premiers pilotes étant tous regroupés en moins d'une seconde et demie! Le ton est donné...

Le Martin Schanche des années...75-90 a (enfin...) mûri. Son mariage tardif, la naissance d'un enfant ont assagi le quinquagénaire (il est né le 1er janvier 1945) volant. Plus de sorties de piste inutiles (sic), plus de gros travers spectaculaires, Martin Schanche (prononcez Martine Tchanqueu) s'est acheté une conduite! De plus, il a travaillé, travaillé (il a essayé 9 turbos pour cette saison !) sur cette fabuleuse Escort RS 2000 turbo 4x4, fruit de 25 ans de fidélité à Ford. Après les essais, le Norvégien a confirmé en s'adjugeant les première et troisième manches, à chaque fois devant l'Escort Cosworth du Suédois Jernberg. Ce dernier, grâce à un meilleur chrono en seconde manche, se plaçait en finale à la gauche de Schanche, le poleman.

Tout le monde n'avait d'yeux que pour Pailler. Il faut bien l'avouer, il a déçu! Battu aux essais, il était tassé et finissait définitivement dans le bac à graviers en première manche. Il ne profitait même pas du fait d'être "tout seul" en seconde manche (4e chrono) et troisième manche (3e chrono) pour se refaire et partait depuis la seconde ligne de la finale A.
 


Laurent Terroitin

Les autres Français se mêlaient aux Européens (Ménier 3e en première manche, Meslier 6e en seconde manche, Laurent Terroitin 5e en troisième manche), puis décidaient tour à tour de se retirer, privilégiant le championnat de France, sauf L. Terroitin et Liger qui poursuivaient coûte que coûte leur aventure.

Au départ de la finale, Hunsbedt (Escort RS 2000 turbo 4x4), parti de la seconde ligne, surprenait son compatriote Schanche dans le premier droite. Il s'ensuivit un mano-à-mano mémorable! Et "Mister Rallycross" profitait du sous-virage de plus en plus excessif de l'Escort d'Hunsbedt pour doubler celui-ci à l'abord de la montée dans le troisième tour. Derrière, Hansen (ZX turbo 4x4), le champion 94 et 96, hors du coup ce week-end, est parvenu à saisir un court instant la troisième place, mais Jernberg reprenait rapidement son bien. Et c'est un trio d'Escort qui montait sur le podium. Course tristounette de Pailler qui finissait esseulé à la cinquième place. Belle prestation de Laurent Terroitin, second de la finale B derrière l'étonnante Saab 900 turbo 4x4 de Per Eklund.

Division 2

La meute de Lancer Mitsubishi, Ev. 3 ou 4, a été battue à plates coutures lors de la première manche européenne en Autriche par l'Escort de Koutny. Là, dès les essais, elles s'accaparent les six premières places (Kuypers, Sallström, Opland, etc.) devant l'Escort de... Koutny et celle de Houzelot, "l'intrus".

Comme Schanche en Division 1, le Norvégien Eivind Opland, vainqueur de la première manche, puis quatrième au second round, a dû gagner la troisième manche pour assurer sa pôle-position pour la finale. A côté de lui, pour l'ultime confrontation, le Suédois Sallström, derrière Skogstad et Leinemann, en troisième ligne Koutny (seule Escort parmi les cinq "Mitsu") et Kuypers, le vainqueur de la finale B.

Au feu vert, ça se bouscule derrière Opland qui vire en tête dans le premier droite. Sallström, un court instant second, en fait définitivement les frais. Parti comme un obus de la troisième et dernière ligne, Kuypers ne lâche pas le pare-chocs de la "Mitsu" jaune durant les sept tours de la finale. Dans un excès de mauvaise humeur, il donne un coup de buttoir viril et incorrect à Opland. La "Mitsu" de ce dernier sous-vire, mais maintient le cap et passe avec quelques centimètres d'avance sur celle de Kuypers. Derrière, Skogstad vient finalement à bout de Simonen puis de Koutny.

Avec leurs BMW M3, deux roues motrices, F. Deborde et Tollemer se sont avant tout fait plaisir, devancés en finale C par l'Escort Cosworth de Houzelot, ravi de découvrir le rallycross.

FIA Cup 1400

Le Belge Jean-Michel Laurant, vieux (par son nombre de saisons!) routier du rallycross belge, français (rappelez vous sa Saab 900 Turbo) et européen, a remporté sa toute première course en FIA Cup 1400 sur une Peugeot 106 XSi. Fidèle à cette série depuis trois ans, il s'impose de justesse, en difficulté avec la boîte de vitesses, devant les deux AX GTI de Sven Seeliger et de Magnus Hansen.
 
Les courses Françaises
 
Maxi-Tourisme

Meslier (R19 Quadra) bat, de peu il est vrai, Pailler (Xantia turbo 4x4) aux essais chronos où quatre pilotes sont groupés en 33/100e !

En première et seconde manches, Pailler reprend le leadership, là aussi de justesse, 72/100e sur quatre tours au premier round, puis 47/100e, au second rendez-vous, chaque fois devant Meslier... De son côté, Ménier (Escort Cosworth), qui éprouve des difficultés avec la boîte séquentielle, revient à la traditionnelle grille en H. Il parvient à conserver une place en seconde ligne de la finale, non sans avoir été inquiété par L. Terroitin, décidément aux premières loges ce week-end !

Au départ de la finale, Pailler s'envole, ce qui ne lui n'était pas arrivé depuis près d'un an ! Il impose pour la première fois sa Xantia XXL qui n'est pas parvenue à décrocher la R19 Quadra de Meslier. Sur la fin, L. Terroitin a fait un retour tonitruant sur Meslier, et "le Freq" y est de nouveau allé de ses félicitations, sous l'œil goguenard du père Terroitin, Gérard, heureux de ce week-end.

Tourisme

Sylvain Poulard (ZX 16V kit car) a la situation bien en main ! Il nous refait la "totale" : essais, deux premières manches qualificatives et finale.

Une fois de plus Dalibot (ZX 16V) se met en avant à l'issue des manches, réalisant par deux fois le second temps devant son "maître", Poulard, prenant place à côté de lui pour la finale. Lemoine (306 Maxi), en troisième manche, a l'immense joie de battre les deux chronos de Poulard, réalisés auparavant, de trois secondes sur quatre tours! Meilleur temps donc en troisième manche, Lemoine est sauvé des deux mauvaises séries précédentes, et il partage la seconde ligne avec la 306 S16 de M. Morize. Au premier départ, Dalibot reçoit un petit coup vicieux à l'arrière droit et part en tonneaux, sans gravité pour lui. Au second feu vert, en l'absence de Dalibot, M. Morize trouve une porte grande ouverte et suit Poulard. Derrière Morize, la bataille est vive. Fiault (306 Maxi), vainqueur de la finale B, puis Lemoine, viennent à bout de Morel (Clio Maxi), troisième en début de finale, et qui termine finalement cinquième.

Tourisme-Spécial

La lutte est trop vive entre Vaison (Mégane Quadra) et "Knapick" (BMW 318 4x41. Piqué au vif, car battu par deux fois par Vaison dans les deux premières courses, "Knapick" n'a pas supporté d'être à nouveau mis à mal par Vaison.
C'est clair, "Knapick" a tiré le premier, en se jetant dans les portières de la Mégane de Vaison au premier tour de la finale, puis en lui assénant un coup de butoir mémorable au second tour. Doublé, Vaison lui rendait la monnaie quasi immédiatement envoyant le "vieux" en tête-à-queue. Derrière, Gambillon (ZX turbo 4X4) a assisté aux ébats, puis s'est faufilé sans encombre, remportant devant Arnaud (BMW M3 4X4) et Moreaux (Mégane Quadra) son premier succès 97. Le collège des commissaires sportifs ne tranchait pas sur le ou les fautifs, et déclassait Vaison et "Knapick" de la finale.

Production

Les quatre BMW M3 continuent leur hégémonie, en signant les quatre premiers chronos aux essais.

Pour une fois F. Deborde (M3) n'a rien gagné... jusqu'à la finale. Battu par J. Deborde (M3) aux essais et en première manche, le pilote à la M3 bleue est parti à la faute en seconde manche, laissant les Clio Williams de Calderoni et Jan, puis la Fiat Coupé de Dolley occuper les premiers rôles!

Grâce à une seconde place derrière la M3 orange de Tolazzi en 3e manche, F. Deborde parvenait tout de même à se hisser en première ligne à côté de ce même Tolazzi. Au départ de la finale, F. Deborde négociait en tête le premier droite. Derrière, Tolazzi bataillait ferme et tenait tête à J. Deborde. Quatrième, la nouvelle Fiat Coupé 16V turbo de Dolley qui prouve là le bien fondé de son nouveau choix, une bonne alternative entre la M3 et la Clio Williams. Premier des Clio justement, Caldéroni, comme à Faleyras-Gironde ! 
 
Maxi-tourisme
 
Ordre Pilote Voiture Pts
1 Jean-Luc Pailler Citroën Xantia 4x4 Turbo 20
2 David Meslier Renault 19 Quadra 17
3 Laurent Terroitin Citroën ZX 4x4 Turbo 15
4 Paul Châteaux Ford Escort Cosworth 13
5 Jacques Fontbonne Audi Quattro S2 12
6 Christian Ménier Ford Escort WRC 11
7 Gustave Tarrière Lancia Delta Integrale 10
8 Michel Liger Citroën ZX 4x4 Turbo 9
9 Dominique Lassara Ford Escort Cosworth 8
10 Léonardo Grégorio Fiat Uno 4x4 7
 
Classement général Maxi-tourisme
1e : David Meslier - 54 Pts
1e : Christian Ménier - 48 Pts
3e : Laurent Terroitin - 43 Pts
3e : Michel Liger - 37 Pts
5e : Jean-Luc Pailler - 31 Pts...
 
Tourisme
 
Ordre Pilote Voiture Pts
1 Sylvain Poulard Citroën ZX 16V 20
2 Marc Morize Peugeot 306 S16 17
3 Patrick Fiault Peugeot 306 Maxi 15
4 Jean-Claude Lemoine Peugeot 306 Maxi 13
5 Francis Morel Renault Clio Maxi 12
6 Philippe Dalibot Citroën ZX 16V 11
7 Martial Barbette Peugeot 306 S16 10
8 Christian Couanon Mercedes 190E 9
9 Eddy Bénézet Fiat Coupé 16V Turbo 8
10 Richard Oru Peugeot 306 S16 7
 
Classement général Maxi-tourisme
1e : Sylvain Poulard - 60 Pts
2e : Francis Morel et Patrick Fiault - 42 Pts
4e : Philippe Dalibot et Marc Morize - 38 Pts...
 
Tourisme-spécial
 
Ordre Pilote Voiture Pts
1 Michel Gambillon Citroën ZX T16 20
2 Jacques Arnaud BMW M3 4x4 17
3 Denis Moreaux Renault Mégane Quadra 15
4 Pierre Regnault BMW 318 Ti Compact 13
5 Hervé "Knapick" BMW 318 Ti 12
6 Christophe Vaison Renault Mégane Quadra 11
7 Yves Gallais Citroën AX 4x4 Turbo 10
 
Classement général Tourisme-spécial
1e : Michel Gambillon - 52 Pts
2e : Pierre Regnault - 43 Pts
3e : Christophe Vaison - 40 Pts
4e : Hervé "Knapick" - 38 Pts
5e : Denis Moreaux - 28 Pts...
 
Production
 
Ordre Pilote Voiture Pts
1 Franck Déborde BMW M3 20
2 Loïc Tolazzi BMW M3 17
3 Jacky Déborde BMW M3 15
4 Philippe Dolley Fiat Coupé 16V Turbo 13
5 Gilles Caldéroni Renault Clio Williams 12
6 Philippe Tollemer BMW M3 11
7 Mickaël Poirier Renault Clio Williams 10
8 Pascal Le Nouvel Renault Clio Williams 9
9 Stéphane Dréan Renault Clio Williams 8
10 Antoni Masset Renault Clio Williams 7
11 Joël Clairay Renault Clio Williams 6
12 Stanislas Boisseau Renault Clio Williams 5
13 Daniel Beaudeau Renault Clio Williams 4
14 Jacky Neveu Citroën ZX 16V 3
 
Classement général Production
1e : Franck Déborde - 60 Pts
2e : Jacky Déborde - 47 Pts
3e : Loïc Tolazzi - 45 Pts
4e : Pascal Le Nouvel - 33 Pts
5e : Stéphane Dréan - 32 Pts...
 
Challenge Citroën Saxo
 
Seconde épreuve pour les Saxophiles du Rallycross. Amourette, habitué aux victoires en circuit, prend goût au tracé mi-terre, mi-asphalte. Le vainqueur de Faleyras devançait aux essais, en première et seconde manches, ses onze petits copains, et Laure Deborde...

Son lieutenant était cette fois-ci Chartrain, qui prenait place à côté de lui au départ de la finale, avec Llorach et Fresnais derrière.

Comme à Faleyras, la finale fut âpre et belle à la fois. Chartrain vire en tête, mais au second tour, il ouvre la porte dans laquelle Amourette s'engouffre! Vexé, Chartrain reprend aussitôt son bien, alors que derrière Salhien fait du ménage, et passe "vivement" de la cinquième à la troisième place. Sanctionné, il sera déclassé. Amourette joue au yo-yo : second puis premier, il passe quatrième, puis troisième et finit second... Il faut suivre! Llorach regarde le petit jeu et, de troisième au premier tour, passe second avant de rétrograder brutalement à la quatrième place derrière Fresnais. Ce n'est pas du tour par tour qu'il faudrait rendre compte, mais du mètre par mètre !



 

Ordre Pilote Pts
1 Laurent Chartrain 36
2 Marc Amourette 31
3 Laurent Fresnais 27
4 Pierre Llorach 23
5 Didier Menard 20
6 Laure Déborde 17
7 David Henry 15
8 François Salhien 13
9 Hubert Desmots 12
10 Bernard Riou 11
11 Richard Anne 10
12 Julien France 9
 
Classement général Challenge Citroën Saxo
1e : Marc Amourette - 67 Pts
2e : Laurent Chartrain - 59 Pts
3e : Laurent Fresnais - 58 Pts
4e : Pierre Llorach - 43 Pts
5e : François Salhien - 40 Pts...